Ou quand la SNCF teste les énergies renouvelables sur ses trains régionaux.

 

Avec ses 2 milliards de voyageurs transportés en 2009, la SNCF joue un rôle primordial dans notre société, qu'on l'aime ou non… Et c'est aux entreprises de ce genre, moteurs de notre économie et leaders absolus (monopole oblige) dans leur secteur qu'il incombe de montrer la voie à suivre en matière de développement durable. Alors la SNCF fait des essais, notamment sur les TER avec des énergies renouvelables.

En Poitou-Charentes, le transporteur ferroviaire et la Région se sont donc associés pour mener des essais. Ici, il n'est pas question d'alimenter entièrement le TER à l'énergie solaire, mais plutôt de faire supporter aux panneaux l'éclairage et la climatisation des rames. Avec la canicule qui frappe en ce moment, on se dit que l'idée n'est pas mauvaise. Cependant, nous n'en sommes qu'au début du processus puisque l'expérimentation devrait durer 3 ans.

L'avantage  également de ce système est qu'il est indépendant de l'alimentation traditionnelle des rames TER. Dans le cas d'une panne du système et d'une immobilisation du train en pleine voie, comme cela arrive de temps en temps à certains TGV, la climatisation continuerait de fonctionner et empêcherait certains comportements, comme ces passagers qui étaient descendus du train en juin 2008 pour ne pas avoir à supporter une chaleur étouffante à l'intérieur du train.

Rail solaire

Pendant ce temps en Arizona, des ingénieurs ont conçu un rail solaire de 190 kilomètres reliant Phoenix à Tucson, et capable d’alimenter entièrement un train. Un petit coup d’oeil sur la copie du voisin histoire de s’inspirer ?