La ville de Los Angeles expérimente depuis 2 mois l’usage d’un troupeau de chèvre en pleine ville, en lieu et place des habituels désherbants.

L’idée peut paraître saugrenue mais pourquoi pas ? Et si on assistait petit à petit à la réappropriation des territoires par les animaux ? Car les habitants de ce quartier hyper urbain de Los Angeles vont devoir s’y habituer, ils auront le droit matin et soir à un tête à tête chabichou.

Une centaine de chèvres suffit d’après les calculs de Cecilia Estolano, patronne du CRA/LA (l’équivalent du conseil régional en France) . Interviewée par une journaliste de Rue89.com, elle défend son choix basé sur 3 constats :

  • Les bienfaits écologiques de ce genre de démarche sont remarquables (annulation des désherbants, absence de carburant etc.)
  • Budget 2 fois moins important (3000$ / 1000m2 de défrichage en chèvre VS le double habituellement)
  • Les terrains en pente étaient de toute façon inaccessibles pour des tracteurs.

Les animaux vont-ils réapprendre aux hommes à être green ?

Via Rue89.com & RadioNova.