La marque de chaussures éthiques gagne (enfin) la reconnaissance de nos voisins d'Outre-Manche.

Veja, c'est une drôle de success-story. La marque de chaussures françaises a misé dès sa création sur un modèle durable. Pour ses modèles, elle a misé sur du caoutchouc naturel et du coton biologique. Ces matières premières sont achetées selon les règles du commerce équitable aux paysans d'Amazonie et du Nordeste brésilien. Durant le processus de fabrication, Veja certifie qu'aucun travailleur n'est exploité ou maltraité. 

Le transport des matières premières depuis l'Amérique du Sud se fait par cargo, un mode de transport moins polluant que l'avion, et à leur arrivé au port du Havre, les marchandises sont acheminées en banlieue parisienne par barges. Ou comment le transport fluvial redevient à la mode (on se souvient de l'initiative des magasins Franprix, dans le même esprit). Enfin, pour ses besoins en énergie, Veja se fournit chez Enercoop, un fournisseur d'électricité renouvelable qui la rend indépendante du bon fonctionnement des centrales thermiques ou nucléaires.

Le succès de la marque en France ne se dément pas, bien aidé par des baskets qui correspondent parfaitement aux canons de la mode actuelle. Veja franchit même les frontières et rencontre par exemple un beau succès en Grande-Bretagne, la marque y a récemment été récompensée par trois des plus grands médias du pays de Sa Très Gracieuse Majesté. The Guardian et The Observer, respectivement quotidien et hebdomadaire d'information, ont remis leurs prix du développement durable à Veja. 

Dans la langue de Shakespeare, cela donne un « Guardian Sustainable Business Award » à exposer sur la cheminée dans les bureaux de la marque. Dans ce cas, c'est la démarche durable qui a été récompensée. Mais quand l'édition anglaise de Vogue, l'un des géants de la mode féminine, bien aidé par un jury composé entre autres de Colin Firth et de Lily Cole et associée à The Observer, remet à Veja son prix de la mode éthique, cela vient autant récompenser ses engagements environnementaux que la beauté de ses produits.

7 ans : c'est donc le temps qu'il aura fallu à Veja pour obtenir une reconnaissance internationale. Chapeau.