L'industrie automobile française va mal. Alors Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, a présenté hier son plan de sauvetage. Et il mise sur les voitures électriques et les véhicules hybrides en voulant donner un sérieux coup de pouce financier aux acheteurs. Ainsi, le bonus écologique pour les véhicules électriques passera à 7 000 euros, contre 5 000 euros aujourd'hui, et à 4 000 euros (contre 2 000 euros) pour les hybrides. Quant aux véhicules thermiques es plus faiblement polluants, le bonus écologique à l'achat sera lui aussi augmenté, selon les cas.

Le gouvernement, lui, annonce que désormais, un quart des véhicules achetés par l'Etat seront électriques ou hybrides, pour promouvoir les technologies. Suffisant pour remettre sur pieds qui a récemment perdu des milliers de travailleurs dans l'affaire PSA ? A voir.