En finir avec les déchets d'emballage? C'est peut-être pour bientôt...

En 2010, les déchets d'emballage plastique générés en Europe représentaient 15,4 millions de tonnes. Et parmi eux, ce sont 65,9% qui ont été valorisés. Le chiffre est encourageant, mais il signifie aussi que 34,1% des déchets d'emballage (soit plusieurs millions de tonnes) ne sont pas valorisés, et finissent à la décharge. L'objectif de 0 déchet d'emballage est-il envisageable ? A priori il sera difficile à atteindre, mais l'invention de David Edwards, un professeur de Harvard, pourrait changer la donne.

Le nom de son invention : WikiCells. Son principe : emballer les aliments dans des emballages biodégradables et comestibles fabriqués à base d'ingrédients naturels. Fruits, légumes, céréales… tous les matériaux sont envisageables. David Edwards a commencé à travailler sur les yaourts et les mousses, et a même tenté l'expérience avec de l'alcool. Après les Wikiyaourts et les Wikimousses au chocolat, prisonnières de leur emballage gluant, il a donc inventé le Wikicocktail, soit une dose de Cointreau emprisonnée dans une peau faite à partir de zestes d'orange. Encore plus fort, les Wikiglaces : des boules de glace entourées d'une coque en bagasse, un déchet de la canne à sucre.

Selon l'inventeur de toutes ces Wikicells, celles-ci ont une durée de vie de quelques semaines. Les industriels du secteurs, eux, ont un avis nettement plus réservé sur ces emballages d'un genre nouveau : problèmes de conservation, idée farfelue, problème de transport et d'hygiène… et s'ils avaient tout simplement un peu peur de la démocratisation de cette cuisine moléculaire tellement à la mode ? En attendant d'hypothétiques accords avec des industriels ou des distributeurs, David Edwards se limite à une production confidentielle.

Mais si vous voulez tout de même tester cela par vous-même, il va falloir patienter jusqu'à l'automne et vous rendre à Paris, au Laboratoire, un "lieu d'art et de design" à deux pas du Palais Royal.