EAU

L'eau, si quelqu'un en doutait encore, est un liquide indispensable à la vie. Sous quelque forme que ce soit, qu'on la trouve dans les nappes phréatiques souterraines, les rivières, la banquise, les neiges éternelles, les mers ou les océans, la présence d'eau constitue un facteur de développement important et un...

Lire la suite

L'eau, si quelqu'un en doutait encore, est un liquide indispensable à la vie. Sous quelque forme que ce soit, qu'on la trouve dans les nappes phréatiques souterraines, les rivières, la banquise, les neiges éternelles, les mers ou les océans, la présence d'eau constitue un facteur de développement important et un élément indispensable à la survie de toute espèce vivante. Les océans recouvrent 71% de la surface du globe et contiennent 97,2% du volume d'eau total de la Terre. Le calcul est simple : l'eau douce (et donc potable) ne représente que 2,8% du volume d'eau total. Toute précieuse qu'elle soit, l'eau est cependant une ressource malmenée par l'activité humaine.

Entre la pollution des océans (résultant d'actes volontaires comme les dégazage sauvages, ou involontaires comme les millions de tonnes de déchets emportés par le tsunami se retirant des terres japonaises en 2011), celle des rivières (on ne compte plus les industriels qui rejettent directement leurs eaux usées dans la rivière la plus proche), et même celle des nappes phréatiques (la technique d'exploitation des gaz de schiste dite de "fracturation hydraulique" qui infecte pour longtemps les nappes de produits chimiques), l'Homme a maintes fois démontré qu'il ne considérait pas cette ressource à sa juste valeur. Il faudra pourtant bien qu'il s'améliore puisqu'avec la poussée démographiques des décennies à venir (l'Organisation des Nations Unies prévoit une population mondiale variant de 9 à 16 milliards d'habitants en 2100, contre 7 milliards aujourd'hui), l'eau pourrait bien devenir la plus précieuses de toutes les ressources. 

Fermer