Les sapins de Noël, comme chaque année, ont été récoltés par de nombreuses mairies en France. Ils sont alors imédiatement broyés, et les résidus sont disposés au pied des massifs dans les espaces verts municipaux : ils empêchent ainsi l'apparition d'herbes folles qui nécessiteraient un traitement herbicide, et limitent l'évaporation du sol. A Paris, pour la cinquième année de l'opération, 37 000 sapins ont ainsi été broyés, ce qui représente une augmentation de 27% par rapport aux chiffres de l'an dernier. Pas mal, mais peut mieux faire. En 2013 par exemple ?