Pour ce début d’année 2011, quoi de mieux qu’une petite sélection de lectures. Rien d’exhaustive ici, seulement 4 coups de cœurs, plus ou moins récents, pour démarrer l’année du bon pied.
L’écologie est souvent abordée sur un ton dramatique et alarmiste, alors pourquoi ne pas profiter de ce début d'année pour découvrir, lire, relire des livres écolos qui font marrer. Ou des livres qui permettent de faire découvrir en toute simplicité aux néophytes que l’écologie, ce n’est pas juste barbant mais super captivant. Oubliez le traditionnel, « l’écologie pour les nuls », ce pavé de 428 pages, légèrement indigeste, un petit livre ou une BD devraient suffire pour sensibiliser sur le sujet et convaincre vos proches de faire un peu plus attention à leur environnement. Marcel Green vous conte ses dernières lectures. 
 
Au rayon livre, voici un récit drôle et cynique mais aussi éducatif qui parle vraiment cash ! « Ecolocash » écrit par Alice Audoin se lit rapidement, seulement 144 pages et juste 14 euros à débourser. 
Devant la vague écolo qui fait de plus en plus parler d’elle, Emilie, consultante pleine d'avenir dans la world company, souhaite à tout prix présider le nouveau département développement durable. Mais honnêtement, elle se contrefout des intérêts de la planète, la petite vénale est plutôt intéressée par l’aspect lucratif et gratifiant du business. Ainsi, elle va s’atteler à devenir une véritable écolo warior pour être plus crédible aux yeux de ses clients multinationales. Une véritable « poilade » qui met en lumière le green washing, les fausses bonnes idées, les faux extrémismes, les belles intentions, le tout dans de belles mises en scène vertes, bref tout y est pour que chacun d’entre nous puisse s’y reconnaitre !
 
ecocitoyenSinon, en version moins sarcastique, vous pouvez offrir sur la même thématique, « Ecocitoyen,  oui…mais », un ouvrage de 140 pages pour la modique somme de 12 euros. Nous avons choisi ce livre car face à la masse d’informations donnée par les médias sur les solutions écologiques de demain, un petit décodage s’impose. Devenir responsable, un choix pas toujours facile au regard des nombreuses contradictions que cela implique. Dans ce flou artistique que rencontre tout un chacun, l’auteur de ce livre essaye de nous éclairer en proposant quelques éco-gestes accompagnés de leur pour et contre. C’est en dédramatisant chaque décision qu’il essaye de nous orienter vers les choix les plus responsables. Le lecteur ainsi averti par une vision plus objective pourra adapter à sa guise ses actes d’éco-citoyens. Enfin un livre non moralisateur qui met de l’ordre dans nos idées reçues !
 
planete-flambeAu rayon livre-BD, nous sommes tombés sur cette fable qui ose s’attaquer aux grandes instances et qui nous a fait beaucoup sourire ! « Pendant que la planète flambe – 50 gestes simples pour continuer à nier l’évidence », pour 18 euros et un grand moment de plaisir ! L'histoire en bref. Contacté par des aliens qui veulent manger la planète, le président américain accepte l’offre sans scrupule moyennant de gros lingots d’or. De l’autre côté, les grandes entreprises, elles aussi occupées à dépouiller les richesses de la Nature, commencent à se faire du souci en se voyant détrôner de leur privilège exclusif. Pendant ce temps-là, deux jeunes et innocentes filles réfléchissent aux différents gestes que tout un chacun devrait savoir faire naturellement pour enrayer la destruction de la planète et militent dans ce sens. Si l’une est convainque que la solution réside dans l’application des nombreux conseils distribués par les médias (éco-gestes et cie), l’autre les dénigre et préfère s’insurger contre le système capitaliste (président et industriels). Un récit humoristique et sarcastique tout en images qui invite les lecteurs à réfléchir sur le devenir de notre planète et sur les solutions mises en avant. 
 
leonardEnfin pour un public plus jeune (quoique), nous avons lu la dernière BD dans la collection Léonard « Y-a-t-il un génie pour sauver la planète ? », présentée en 2010 au festival de la BD d’Angoulême. Derrière cet ouvrage ludique qui se veut principalement éducatif, se cache un esprit légèrement provocateur mais très amusant pour sensibiliser parents et enfants à l’écologie. En effet, dans son combat pour sauver la planète, Léonard va grâce à ses trois acolytes se transformer en inventeur des temps modernes en imaginant l’Aspirozone, engin destiné à boucher le trou de la couche d’ozone, le Banquisateur invention servant à recréer des couches de glace ou encore Recyclator, une formidable machine à trier les déchets. Une BD qui nous invite à se poser des questions, de vraies questions sérieuses sur la fragilité de notre planète.
 
C.M