"La situation de la filière éolienne est critique en France depuis le 12 mai 2012, date à laquelle le Conseil d'Etat a renvoyé à la Cour de Justice de l'Union européenne le soin de valider l'interprétation faite de l'arrêté tarifaire éolien datant de 2008". C'est l'association professionnelle France Energie Eolienne (FEE) qui le dit.

Selon l'organisation, cette procédure judiciaire bloque le financement de tous les projets éoliens en France et menace directement des milliers d'emplois, entraînant par là même des incertitudes sur le développement de cette filière d'avenir. La FEE demande au gouvernement des mesures urgentes à prendre en sa faveur. Sera-t-elle entendue ?