Mikhaïl Prokhorov. Pourquoi vous parler de ce monsieur ? Pour son immense fortune qui en fait l'homme le plus riche de Russie et le 39ème de la planète (derrière Paul Allen et Michael Dell) ? Parce qu'il est propriétaire de la franchise NBA des New Jersey Nets ? Rien de tout cela, non. Si Mikhaïl Prokhorov a les honneurs d'une publication sur notre site, c'est qu'il symbolise l'homme qui veut changer la façon de se déplacer en Russie, puisqu'il lancera en 2012 la Ë-Mobile, première voiture hybride russe.

 

 

Et c'est peu dire que pour la Russie, l'écologie n'est pas la première des priorités. Dans un pays pour partie ravagé par la fin du communisme et de l'ère soviétique, les priorités semblent être ailleurs. Et puis ce n'est pas en regardant vers l'imposant voisin Chinois que la Russie risque d'avoir des idées écologiques. Alors à défaut de volonté étatique comme peut l'être chez nous le Grenelle Environnement, les volontés individuelles émergent. Et il est plus facile de faire entendre sa voix quand on est à la tête d'une fortune de plus de 10 milliards d'euros…

Construite par Ë-auto, la Ë-Mobile a donc dévoilé ses courbes à la presse au mois de décembre. Un modèle coupé, un modèle cinq portes, et une fourgonnette fonctionneront à l'essence et à l'électricité. Le prix du véhicule sera de 11 000€ au maximum. Soit 50% moins chère qu'une Renault Fluence par exemple. Sa vitesse maximale sera elle limitée à 130 km/h et le moteur consommera entre 3,5 et 4 litres au 100 kilomètres selon le modèle. Peu d'informations techniques ont filtré sur la Ë-Mobile...

Reste à savoir si l'argument du prix suffira à attirer les Russes vers des transports plus écologiques.