Sandrine Quétier, Virginie de Clausade, Cécile de Ménibus, Sophie Favier... Autant de noms et de visages connus, à qui l'on aime pourtant reprocher de ne pas être assez mises en avant par la première chaîne. Faire-valoirs d'Arthur, Cauet ou Christophe Dechavanne, les mauvaises langues leur ont vite attribué le surnom de "potiches" ou de "plantes vertes". Une "plante verte" aux élections : et pourquoi pas, après tout ?