Jean-Louis Borloo quitte le Ministère de l'Ecologie après le remaniement annoncé dans la soirée de dimanche.

Nathalie Kosciusko-Morizet prend aujourd'hui la tête d'une entité qu'il faut désormais appeler le Ministère de l'Ecologie, du Développement durable, du Transport et du Logement (le MEDDTL). Exit donc le domaine de l'énergie qui était autrefois la compétence des équipes de Jean-Louis Borloo, et qui passe désormais dans le champ d'action du ministère chargé de l'Industrie, en l'occurrence Eric Besson. Faire le choix de désolidariser l'énergie et l'écologie, on a connu plus inspiré…

Le poste de "numéro deux" du gouvernement occupé par Monsieur Borloo fait lui aussi partie de l'histoire ancienne, et dans la hiérarchie, le MEDDTL passe en quatrième position, dépassé notamment par la Défense. Chacun jugera. Un changement de cap étonnant pour l'écologie, quand on se souvient de l'intérêt montré (ou feint ?) par le candidat Sarkozy à la Présidentielle de 2007 pour le pacte écologique de Nicolas Hulot, pacte écologique qui se trouve du même coup enterré, lui qui prévoyait un "super ministère de l'écologie".

En attendant le prochain remaniement ?