Ca ne va pas fort pour certains membres du gouvernement en ce moment. Entre Michèle Alliot-Marie qui a utilisé pour ses vacances un avion d'un proche de Ben Ali, président tunisien déchu, et François Fillon qui a emprunté un avion à Moubarak, président égyptien déchu, les rapports entre le pouvoir et les coucous à réaction semblent tendus.

Nicolas Sarkozy, contre qui la presse a essayé de lancer une micro-polémique pour un aller-retour express Paris/New-York pour voir son fils vivant là-bas, a réagi : il est désormais conseillé aux ministres de privilégier la France pour leurs vacances. Alors, quittes à donner l'exemple, poussons le vice jusqu'à leur conseiller de privilégier la France ET l'écologie. Voici donc trois idées vacances pour nos hommes et femmes d'Etat.

  • François Fillon est un Sarthois 100% pur jus. Né au Mans, fan de sports mécaniques et donc des 24H de la ville, cela ne nous empêche pas de lui proposer "autre chose" dans la région de sa jeunesse. Voici donc ce pack "Oenotourisme et Montgolfière en Pays de la Loire". Au programme, hébergement dans une ferme rénovée écologiquement, petits-déjeuners bio et balades en montgolfière au-dessus d'une zone foisonnante de biodiversité. Tout ça pour 55€ la nuit. Aux dernières nouvelles, le salaire du Premier Ministre serait d'environ 20 000€ net par mois. Ce séjour est à sa portée.

+ d'infos : www.voyagespourlaplanete.com

  • Michèle Alliot-Marie a débuté sa carrière politique dans le Sud-Ouest. Alors pour des vacances, quoi de mieux qu'un retour aux sources ? A l'hôtel de l'Ours par exemple, au sud de Pau. Un hôtel qui bénéficie de l'écolabel européen, à deux pas des Pyrénées. De quoi s'adonner à des loisirs propres, du genre s'attaquer aux mythiques cols pyrénéens qui obstruent l'horizon. Pour le "savoir-faire", MAM peut demander conseil à un pro du vélo comme Michel Drucker.

+ d'infos : www.hoteldelours.com

  • Nicolas Sarkozy. On ne le présente plus. Mais lui qui a fait la majeure partie de sa carrière politique dans les Hauts-de-Seine, il nous apparaît difficile de lui conseiller de faire de l'écotourisme dans la chic banlieue Ouest parisienne. Direction alors la rase campagne des environs de Cahors, à Lascabanes. Là-bas, le Domaine de Saint-Géry accueillera le couple présidentiel et sa suite. De l'eau de source dans la piscine, un restaurant où tous les légumes servis sont cultivés sur place et en biodynamie, et un programme d'activités d'écotourisme prédéfini. Entre 1600 et 3600€ la semaine, selon la période de l'année. Banco ?

+ d'infos : www.saint-gery.com