Eh bien voilà, c'est le jour J. Le D-Day, comme ils disent là-bas. Celui que la Terre entière attendait. Celui pour lequel deux milliards de personnes se réjouissent. Oui, c'est aujourd'hui que William d'Angleterre épouse la roturière Kate Middleton.

Si nous avions déjà parlé dans une brève précédent de l'horrible bilan carbone à prévoir pour la cérémonie, bilan principalement dû aux déplacements des 1900 invités et de la foule des badauds, il semble juste de s'intéresser aux côtés écolos du mariage. Si, si, il y en a… Tenez, les menus par exemple. Imprimés sur du papier recyclé certifié FSC, ils orneront les tables des convives.

Les menus partageront sans doute les centres des tables avec des fleurs. Des fleurs locales et de saison, qui seront données ou replantées après les célébrations. Rien ne se perd, rien ne se crée, blablabla. Et comme le monde aura les yeux rivés sur l'Angleterre, celle-ci semble vouloir profiter de l'occasion pour se faire la meilleure publicité possible : un maximum d'ingrédients composant le repas matrimonial seront Britanniques. Et vous voulez une mauvaise nouvelle pour les invités ? Le vin sera, lui aussi, anglais. Bonne chance à eux.

Sinon, LE symbole dont tout le monde se souviendra reste bien évidemment la robe que portera Kate Middleton. Si elle est en coton biologique, le symbole sera fort. Mais rien ne le laisse supposer. Rien ne laisse supposer le contraire, remarquez, puisque le secret de la robe de la mariée est le mieux gardé du pays actuellement. Rien n'a filtré. Nous n'aurons la réponse que dans quelques heures. D'ici là...