GAZ DE SCHISTE

Les gaz de schiste sont des gaz piégés dans les couches souterraines de la croûte terrestre, et dont l'exploitation est sujette à de nombreuses controverses. C'est la décomposition de certains types d'argile en sous-sols qui sont à l'origine de la formation des gaz de schiste, qui restent alors piégés dans les roches...

Lire la suite

Les gaz de schiste sont des gaz piégés dans les couches souterraines de la croûte terrestre, et dont l'exploitation est sujette à de nombreuses controverses. C'est la décomposition de certains types d'argile en sous-sols qui sont à l'origine de la formation des gaz de schiste, qui restent alors piégés dans les roches dans lesquelles ils se forment. Pour les extraire, il n'y a donc pas d'autre solution que de fracturer la roche qui les retient prisonniers. Pour cela, les géants du secteur forent les sols, et y injectent un cocktail d'eau et de produits chimiques à très grande pression qui fracturent les roches. En remontant à la surface, l'eau et les produits qui ont capturé les gaz de schiste sont récupérés par les plateformes de forage. Cependant, une quantité indéfinie de ces produits restent sous terre, et s'infiltrent jusqu'à atteindre les nappes phréatiques. Avec l'eau polluée, c'est tout l'environnement immédiat des puits qui sera, à plus ou moins long terme, lui aussi atteint.

L'exploitation de ces gaz nécessite de plus un ballet incessant de camions qui émettent des tonnes de CO2 dans l'atmosphère, sans compter les dégradations du paysage : les puits ne permettent d'exploiter les gaz piégés que dans un rayon de 200 mètres, et doivent donc être recreusés, encore et encore. Si certains pays comme le Canada exploitent ces gaz sans protéger un environnement pourtant exceptionnel, d'autres états comme la France interdisent, pour l'instant, la pratique de la fracturation hydraulique, et par extension l'exploitation des gaz de schiste.

Fermer

Page 1/4 |