RECYCLAGE

Pendant trop longtemps, le modèle de production humain s'est résumé à cette sainte trinité : prélever dans la nature / utiliser / jeter. Et puis recommencer. Mais l'Homme s'est rendu compte que la planète ne dispose pas de ressources infinies d'une part, et que d'autre part, la quantité de déchets générée par ce...

Lire la suite

Pendant trop longtemps, le modèle de production humain s'est résumé à cette sainte trinité : prélever dans la nature / utiliser / jeter. Et puis recommencer. Mais l'Homme s'est rendu compte que la planète ne dispose pas de ressources infinies d'une part, et que d'autre part, la quantité de déchets générée par ce modèle devenait totalement insoutenable. Dorénavant, "déchet" ne signifie plus la fin de tout, mais plutôt un recommencement, grâce au processus du recyclage qui permet de réintroduire dans le cycle de production des matériaux voués à la décharge ou à l'incinération. Principaux avantages : la masse de déchets diminue, quand les ressources naturelles, elles, sont préservées.

Même s'il ne faut pas voir le recyclage plus beau qu'il ne l'est - tous les types d'ordures ne sont pas (encore) recyclables - une grande partie des déchets peuvent ainsi se voir offrir une nouvelle existence dès leur fin de vie : les restes de repas deviennent du compost, les bouteilles plastique sont recyclées en textiles, les canettes de soda en aluminium sont refondues avant de retrouver leur forme originelle, le verre est réutilisé, comme le papier ou le carton… La France semble être en bonne voie, puisque grâce à son système de tri sélectif des déchets, et selon les derniers chiffres de l'INSEE, 60% des déchets qu'elle produit étaient recyclés, un chiffre qui devrait monter à 75% en 2012 si les projections établies lors du Grenelle Environnement s'avèrent exactes. En attendant, on ne relâche pas l'effort !

Fermer

Page 1/22 |