Loisirs & Voyage

2017, l’année de l’écotourisme

Voici un vrai cas de conscience, peut-on réellement profiter de ses vacances dans ce genre de lieu ? C’est pourquoi, depuis plusieurs décennies désormais, une nouvelle forme de tourisme s’impose, l’écotourisme. L’écotourisme engage le touriste dans un respect de l’environnement, tri des déchets, découverte des écosystèmes, réduction de la production de CO2… Voici autant de principes qui en font la force. L’ONU a fait de 2017, l'année internationale du tourisme durable pour le développement, une pratique en plein boom. On vous présente donc les formes d’écotourisme les plus en vogue.

Le woofing

Le mot woofing vient de l’acronyme anglais « World-Wide Opportunities on Organic Farms ». Ce concept est né dans les années 1970 en Angleterre. Des fermes soutenant l’agriculture biologique, proposent d’accueillir des voyageurs. Ces derniers sont logés et nourris en échange de travaux au sein de la ferme. Ce réseau de fermes s’est largement répandu à travers le monde et l’on en trouve désormais dans une centaine de pays. Le woofing permet de sensibiliser les touristes aux problématiques de l’agriculture biologique. Ces derniers ne dépensent pas d’argent mais se contentent d’apporter une aide. C’est une situation « gagnant-gagnant », souvent prisée des étudiants. Cette forme d’écotourisme est de plus en plus populaire et gagne à se faire connaitre.

Se rendre dans un pays tourné vers l’écologie

Certains pays ont fait d’énormes efforts concernant leur politique écologique. C’est notamment le cas des Pays-Bas, pays souvent qualifié « d’éco-friendly ». Comme le rappelle le site de location de vacances Holidu, le meilleur moyen de se déplacer à Amsterdam est le vélo. Mais c’est aussi vrai pour le reste du pays, de nombreuses pistes cyclables existent. Le relief plat et la superficie réduite du pays, permet de visiter les Pays-Bas en pédalant. Si vous voulez visiter la capitale en voguant sur les canaux, il est désormais possible d’emprunter des bateaux électriques. À la campagne, le respect de l’environnement est une priorité et de nombreuses fermes sont écoresponsables. N’hésitez pas à partir découvrir en vélo, les fameux champs de tulipes et aller à la rencontre d’habitants qui ont placé l’écologie au cœur de leur quotidien.

Pour découvrir la faune et la flore

Beaucoup de réserves naturelles se sont spécialisées dans l’écotourisme. Des pays en ont fait une priorité comme le Costa Rica par exemple. Les touristes sont invités à venir découvrir la faune et la flore hors du commun de ce pays, le tout dans le respect de l’écologie. Cela est aussi possible chez nous en France. C’est notamment le cas dans le parc du Mercantour par exemple. Dans ce parc du sud-est de l’hexagone, des associations accompagnent les touristes pour leur indiquer le bon comportement à suivre et pour leur faire découvrir les différentes espèces et tout ce qu’il y a à savoir sur elles. Ce sont des vacances qui offrent la possibilité d’apprendre de nombreuses choses.

L’écotourisme est donc à l’honneur, du woofing à la découverte des réserves naturelles. L’écotourisme existe sous de nombreuses formes, tout en gardant en ligne de mire trois principes : voyager, profiter, respecter. Si vous cherchez une destination pour vos prochaines vacances, pensez écotourisme !

Greenpeace lance son agence immobilière

Article précédent

La vente en ligne : une stratégie de vente incontournable

Article suivant

Tu pourrais aussi aimer

commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.