ONG mon amour

Sea Shepherd arme dauphins et baleines

Comme beaucoup de ses concurrentes (peut-on vraiment parler de concurrence dans ce milieu ?), l'ONG Sea Shepherd est une habituée des campagnes de communication qui font du bruit. Passée à la postérité malgré elle avec le naufrage de l'Ady Gil, un de ses bateaux qui tentait de s'interposer entre des baleiniers et leurs proies et qui a été percuté par le navire de pêche (pour les souvenirs en couleurs, rendez-vous ici), l'organisation multiplie les coups médiatiques. On citera par exemple la réalisation d'un film sur son combat contre les baleiniers, le nom de baptême (Brigitte Bardot) d'un de leurs bateaux, ou encore cette étonnante campagne sur la pêche des pandas

Mais au fait, pourquoi s'évertuer à défendre tous ces mammifères marins ? Tout simplement parce que le combat que leur livrent les hommes est parfaitement inégal : avec une armé de harpons, de filets, de chalutiers, et de sonars à leurs trousses, les baleines n'ont aucune chance de s'en sortir dès qu'elles sont prises en chasse. Elles ne peuvent que prendre la fuite et n'ont aucune défense à opposer à leurs agresseurs.

C'est en partant de ce constat que Sea Shepherd a élaboré ses deux dernières magnifiques affiches au slogan évocateur (« Tant qu’ils ne pourront pas se défendre seuls, nous le ferons pour eux ») et qui devraient faire bien vite le tour du web… 

Après Matignon, les ONG inquiètes pour les gaz de schiste

Article précédent

Voiture électrique : le pari de Montebourg

Article suivant

Tu pourrais aussi aimer

commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.