Eco-mobilité

Les voitures propres sur la grille de départ

 

 

Depuis 1896, les Anglais ont le droit de circuler librement en voiture. Auparavant, chaque véhicule automobile devait être précédé d'un homme à pieds, qui portait un drapeau rouge. Pour célébrer cela, quelques possesseurs de voitures de l'époque décidèrent de partir sur les routes encore primitives, vers les plages du Sussex et de la station balnéaire de Brighton. Depuis 1927, si l'on excepte les années de guerre, la tradition de cette course s'est installée : à chaque début de mois de novembre, des véhicules construits avant 1950 rallient Londres à Brighton pour une épreuve d'endurance hors du temps, ralliant des centaines de participants venant parfois du monde entier. Cette année, la course aura lieu le dimanche 7 novembre.

Mais la veille, le samedi 6 novembre, une épreuve d’un autre genre se déroulera : une course de véhicules propres, hybrides, ou à faibles émissions. Entre autres modèles, participeront à la course une Mitsubishi i-MiEV, une Toyota Prius, et un Tesla Roadster Sport. Autre détail amusant : le parcours ne sera pas Londres-Brighton mais Brighton-Londres, symbole d'une vision de l'automobile qui est en train de changer depuis le temps du pétrole triomphant. La couse n'en est pas vraiment une, mais un prix sera tout de même remis à un équipage. Lequel ? Celui qui aura consommé le moins d'énergie pendant son parcours. De quoi départager les constructeurs une bonne fois pour toutes ?

Melvita, “La nature au coeur” … de Paris

Article précédent

L’hôtel le plus écolo d’Amérique

Article suivant

Tu pourrais aussi aimer

commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.